blog /

Publié le 17 août 2013
Une vigie sur la Riviera

Une vigie sur la Riviera

Accroché à son piton rocheux, 430 mètres au-dessus de la mer, Èze surveille la Côte-d’Azur. [Libres pérégrinations, épisode 16]

Au sommet d’Èze-village, une quinzaine de statues de femmes en terre du sculpteur drômois Jean-Philippe Richard se dressent fièrement au milieu d’une belle collection de plantes grasses luxuriantes. Gardiennes d’un panorama vertigineux.

Chloé,sculpture de Jean-Philippe Richard, jardin exotique d'Eze, août 2009.

De ce belvédère qui embrasse toute la côte jusqu’à la Corse (par temps clair), Eze-bord de mer et sa desserte ferroviaire ont des airs de maquette. Le sentier qui y descend au milieu des oliviers et des chênes verts porte le nom d’une des nombreuses célébrités qui a séjourné dans ce village de la moyenne Corniche : Frédéric Nietzsche. Le philosophe allemand, grand marcheur, a lui-même raconté avoir composé la troisième partie d’ Ainsi parlait Zarathoustra pendant « une montée des plus pénibles de la gare au merveilleux village maure d’Èze » .

D'Èze au Cap Ferrat, août 2009.


Retrouvez toutes mes « Libres pérégrinations » publiées depuis le 1er août en [cliquant ici->http://www.politis.fr/+-Libres-peregrinations,365-+.html]. Et tentez votre chance en participant à ce [petit jeu->http://www.politis.fr/Ou-suis-je,23223.html].

Tags

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.