blog /

Publié le 27 février 2015

Climat aux Philippines: François Hollande et Marion Cotillard face aux ricaneurs anti-écolos habituels

None

Les hypocrites habituels s’étonnent et se gaussent avec une Kolossale finesse de la présence de Marion Cotillard et de Mélanie Laurent aux côtés du président de la République lors se son déplacement aux Philippines pour parler climat. Comme les commentateurs politiques n’ont guère de mémoire, surtout lorsqu’il s’agit de climat et d’environnement, ils ont oublié ou ne savent même pas que les deux actrices ne jouaient pas la comédie puisqu’elles s’intéressent depuis des années aux problèmes environnementaux. Il y a longtemps que Marion Cotillard contribue à la bataille pour le climat et qu’elle a pris la défense de Greenpeace. Notamment quand une trentaine de ses membres ont été arrêtés et emprisonnés par le gouvernement russe.

Les ricaneurs professionnels sont en général les mêmes qui relayent les arguments éculés des climato-sceptiques, les mêmes qui se réjouissent de la démission du Président du GIEC qui, pour la troisième fois a été mis en cause par des rumeurs et des accusations venues des Etats-Unis ou les « anti-réchauffistes » sont toujours actifs grâce ; notamment grâce aux financements des multinationales de la production énergétique à base d’hydrocarbures. Comme par exemple, le scientifique Willie Soon qui, après plusieurs années de publications attaquant ses confrères du GIEC, vient d’être obligé, comme trois de ses confrères américains, d’avouer qu’il était financé et que ses études étaient « vérifiées » depuis longtemps par des industriels du pétrole…

Les ricaneurs professionnels sont les fanatiques du taux de croissance, les partisans du Traité de libre échange avec les Etats Unis et le Canada, les laudateurs du libéralisme qui feint de croire que le « marché » sera le meilleur moyen de régler les questions environnementales en général et les menaces climatiques en particulier. Ceux qui soutenaient Claude Allègre avant son effacement de la scène médiatique pour cause de maladie ou qui font la publicité de Pascal Bruckner et de quelques climato-sceptiques professionnels cherchant un peu de gloire médiatique avec leurs pamphlets anti-écolo.

Quand à François Hollande, il est conspué et tourné en dérision par les mêmes ricaneurs qui lui reprochaient d’avoir oublié ses promesses écolos mais qui ne jurent que par le taux de croissance. Que le président français soit sincère ou non, qu’il mette complètement en pratique son discours de qualité, ce n’est pas vraiment le problème et suis prêt à lui faire crédit et, à la limite cela importe peu si son nouveau crédo aboutit totalement; et ses contradicteurs souhaitent qu’il ne s’agisse que d’une posture. Car ce qu’ils craignent c’est que pour des raisons politiques ou personnelles, François Hollande mette sa nouvelle foi en pratique ; et qu’il réussisse à faire en sorte que son désir de faire de la conférence climatique de Paris soit un succès une réalité et que des accords contraignants soient finalement signés… Des fois qu’il soit pris au mot ! Quel horreur !

Ces ricaneurs de gauche et de droite qui mettent le Président Français et les deux comédiennes dans le même sac d’incrédulité, me font penser à tous ceux qui ont mis en doute les compétences, la connaissance des dossiers, de Nicolas Hulot en lui renvoyant son lointain passé d’animateur, de journaliste automobile ou le fait que TF1 ait vendu la marque Ushuaia à un marchand de shampoing, faisant semblant de croire qu’il en touchait les royalties alors qu’elle ne lui a jamais appartenu. S’il en était ainsi, il ne serait pas reçu dans des dizaines de pays comme un ambassadeur compétent et crédible.

Mais les ricaneurs qui se pensent à l’abri des catastrophes climatiques et ou environnementales, n’aiment pas que des personnes publiques soient ou deviennent des militants. Cela remet en cause leurs petits calculs politiciens et l’évidence de leurs incompétences, de leurs ignorances ou de leur mauvaise fois environnementales.


Haut de page

Voir aussi

Boiron : les salariés s’estiment victimes des mauvais choix de l’entreprise

Éco/Social accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents