blog /

Publié le 17 juin 2015

L'UFC tacle les loueurs de voiture

None

A la veille des vacances d'été, l'UFC Que choisir dévoile les conclusions d'une étude exclusive sur les pratiques des loueurs de voitures. L'association de défense des consommateurs s'est tout d'abord penchée sur les prix de location en effectuant des simulations de réservation par internet. Si l'intervention de la Commision européenne l'an dernier a permis de niveler les tarifs pratiqués envers les conducteurs originaires des pays européens, note l'association, les discriminations perdurent. Les trois principaux loueurs Hertz, Avis et Budget (trois sociétés américaines) proposent des tarifs plus favorables aux américains et aux canadiens. Les écarts sont en moyenne de 13% (jusqu’à -50% chez Hertz) alors que, relève l'UFC, ces conducteurs sont réputés moins fiables avec un taux de décès sur la route beaucoup plus élevé qu'en Europe.

Côté français, les tarifs pratiqués sont moins élevés en « Parité de pouvoir d’achat » (PPA) que dans les pays de l'Est, mais plus chers que ceux en vigueur chez des voisins immédiats et économiquement équivalents comme la Belgique, l’Allemagne, le Royaume-Uni ou les Pays-Bas. Mais ce sont surtout les variations en fonction des régions qui ont attiré l'attention de l'UFC. Les locations sont plus onéreuses dans les régions plus touristiques - Corse, PACA et Ile-de-France – et la différence peut aller jusqu'à 43% pour les grosses berlines. La facture est également alourdie par les nombreuses options ajoutées au contrat de base. Outre les diverses assurances qui peuvent aller jusqu'à doubler le coût journalier, l'UFC s'interroge sur le bien-fondé du supplément pour le second conducteur qui est facturé en moyenne entre 7 et 9 euros par jour. Selon les loueurs, il s'agirait de compenser le kilométrage supplémentaire, lequel doit déjà être déboursé si on dépasse le forfait kilométrique souscrit. Pour l'UFC « cette facturation est aussi illégitime que dangereuse, puisqu’elle incite les locataires à concentrer toute la conduite sur une même personne, là où il faudrait au contraire permettre de partager le volant ». Il existe également une option en cas d'amendes. Elle permet aux loueurs de facturer de confortables frais de dossiers – de 19 à 35 euros – pour simplement faire suivre la contravention via le système d’échange automatisé qui les relie au Centre National de Traitement de Rennes.

Dernier chapitre de cette étude, les plaintes déposées par les consommateurs pour des litiges survenus suite à la restitution du véhicule. L'UFC souligne l'absence de procédures contradictoires. L'état de prise en charge du véhicule n'est pas toujours effectué en présence du locataire, mais surtout le loueur s'arrange, sous divers prétextes, pour réaliser l'état final sans lui. Impossible alors de contester des dommages qui ne seraient pas de son fait. Et il n'est pas rare que les loueurs encaissent le dépôt de garantie sans avoir au préalable averti et sans justifier des réparations par des devis ou des factures. Pour l'UFC, le problème vient de ce que les dépôts de garantie - une préautorisation de débit de 1000 euros en moyenne sur la carte bancaire - sont inutilement élevés et ne se justifient plus aujourd'hui. Les loueurs disposent de nombreux éléments – permis de conduire, pièce d'identité et numéros de carte bancaire – pour retrouver la personne en cas de litige. Par ailleurs le fichier CLARIS recense tous les contentieux, mauvais conducteurs ou défauts de paiement et permet lui aussi de remonter instantanément à un locataire indélicat.

En conclusion de cette étude, l'UFC-Que Choisir demande à la Commission Européenne de garantir l’égalité de tous face à la location auto et suggère au gouvernement d'imposer la gratuité pour le second conducteur ainsi qu'un plafonnement du dépôt de garantie au double du montant de la location (avec un minimum de 150€) assorti d'un contrôle des
des envois de factures préalablement à toute utilisation.


{{Sur le web}}

[Le communiqué de l'UFC ->http://www.quechoisir.org/auto/achat-vente-location/communique-location-de-voiture-tarifs-et-pratiques-toujours-aussi-peu-louables]

[L'étude de l'UFC->http://www.quechoisir.org/media/fichiers/etudes/150616_etude-location-auto]

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.