Droit à l'école

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Le collectif pour le droit à l’école des enfants et des jeunes en situation de handicap tire la sonnette d’alarme face à la non application de la loi du 11 février 2005 qui inscrit le droit à l’école pour tous dans les textes officiels. Pour les membres du collectif, l’accueil d’enfants et de jeunes en situation de handicap dans les établissements scolaires ordinaires, le suivi des projets individuels de chaque jeune, la nécessaire continuité de leur parcours, «représentent des tâches nouvelles, difficiles pour les enseignants qui les mettent en œuvre » . « Nous regrettons , ajoute le collectif, que par manque de conviction nationale, les moyens soient souvent supprimés sans tenir compte de ces besoins nouveaux, que ne soient pas programmés les plans de formation et d’information de tous les personnels sans lesquels la mise en œuvre de cette loi ambitieuse et exigeante risque de figurer au rayon des intentions et des occasions perdues… » .

Collectif pour le Droit à l’école, contact : Fédération des Apajh, www.apajh.org


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.