Chiffres fantaisistes

C'est le temps des miracles. Comme le Christ le faisait des pains, les candidats multiplient le nombre des participants à leurs réunions. On se souvient des 100 000 UMP qui auraient assisté à l'intronisation de Sarkozy, le 14 janvier, dans une salle qui, selon le Canard enchaîné , ne pouvait en accueillir que 25 000 ! L'exploit se répète, avec la complicité de la presse : ainsi, dimanche, les sarkozystes étaient, paraît-il, 4 000 à la Mutualité, dans une salle qui affiche une capacité de 2 000 places. Cinq…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.