Sarkozysme ordinaire

D'emblée, le ministre UMP délégué à l'Aménagement du territoire et ses camarades députés, dont le président du conseil général, ont prévenu les quelque trois cents seniors venus les écouter vanter les mérites de Nicolas Sarkozy dans la salle polyvalente de Gien (Loiret) : « Attention au retour vers le collectivisme. » Alors qu'à Paris son copain de campagne Brice Hortefeux se faisait (officiellement) gronder pour son clin d'oeil trop voyant à Jean-Marie Le Pen, Estrosi, lui, certain qu'il n'y avait pas de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.