Cours obligatoires sous peine d’exclusion

Le Contrat d’accueil et d’intégration impose des leçons de français aux primo-arrivants. Les associations redoutent que cet apprentissage serve de nouvel outil de régulation à une politique d’immigration choisie.

Comprendre des horaires de train, indiquer la nature d'un problème de santé, compléter un formulaire... Le 7 mai, pour la première fois, 76 migrants passaient le nouveau Diplôme initial de langue française (Dilf). « C'est un examen très concret, très pratique, de niveau élémentaire, explique Bernard Malblanc, examinateur. Un niveau qui n'avait jamais été validé par un diplôme. Pour des personnes en situation difficile, c'est un premier pas dans un cursus d'apprentissage. » C'est surtout une condition…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents