Sarkozy contre La Rumeur ?

« La vindicte se poursuit », constate La Rumeur sur son site. Le 11 juillet, la Cour de cassation a en effet renvoyé devant le tribunal un des rappeurs du groupe, Mohamed Bourokba, dit Hamé, pour diffamation. La relaxe avait pourtant été prononcée en première instance puis confirmée en appel, le 23 juin 2006. L'explication de cette volte-face est toute trouvée, selon Hamé et son avocat, puisque c'est Nicolas Sarkozy, aujourd'hui président de la République, qui, en 2002, alors qu'il était ministre de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.