De la Charte au grenier

Souvenons-nous, c'était sous Jacques Chirac. Le Président avait lancé la démarche « Charte de l'environnement », que devait préparer une commission composée de 18 membres et présidée par le paléontologue Yves Coppens. Après huit mois d'un travail intensif, la commission Coppens rendait son rapport à Roselyne Bachelot, ministre de l'Écologie. La concertation n'avait pas été toujours très sereine. Surtout autour du principe de précaution, combattu par plusieurs membres. Il avait été éliminé du texte à la fin…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le podcast, entre mode et engouement

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.