« La puissance militaire n’est pas nécessairement agressive »

Pour Pascal Boniface, on ne peut à la fois critiquer l’omnipotence américaine et ne rien faire pour que l’Europe devienne un acteur stratégique autonome.

La famille altermondialiste a opéré une mutation, d'ailleurs traduite dans le vocabulaire, puisque l'on est passé de l'antimondialisation à l'altermondialisation. Vus autrefois comme diagnostiquant de vrais problèmes, et préconisant des thérapies sympathiques mais souvent inapplicables, les altermondialistes ont su acquérir une réputation de sérieux et de crédibilité, en matière d'économie internationale. On peut discuter de leurs positions, mais pas les disqualifier pour irréalisme. Une telle mue ne s'est…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.