Mangareva (archipel des Gambier)

L'ATR 72-500 d'Air Tahiti se pose en douceur sur l'étroite langue de béton, déroulée à même le motu (îlot) Totegegie, tout en longueur, qui jouxte la barrière de corail. D'un côté l'océan, le lagon de l'autre. Un simple faré rond fait office d'aérogare. À quai, la vedette municipale attend les voyageurs pour les conduire, en trois quarts d'heure de navigation au travers du lagon, à Rikitea, le port et le bourg de Mangareva, principale île de l'archipel. Dans une semaine, elle fera le trajet inverse : hors…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Debout les festivals !

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.