Foire du trône

En politique, les références ne sont jamais anodines. Dans un petit livre qu'il faut décidément relire, Marx soutenait brillamment la thèse selon laquelle les événements se répètent, non par hasard, mais parce que les grands hommes ont toujours besoin de figures tutélaires puisées dans le passé 1. C'est ainsi, disait-il, que Luther a pris le masque de l'apôtre Paul, que les révolutionnaires de 1789 se sont drapés dans le costume de la République romaine, et que ceux de 1848 ont parodié leurs ancêtres…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.