« Il n’y a pas de politique industrielle »

En dépit des discours du gouvernement, la vague de désindustrialisation se poursuit, comme en témoignent les situations d’Airbus, ArcelorMittal, Kléber, Miko ou Ford. L’analyse de l’économiste El Mouhoub Mouhoud*.

Une forte désindustrialisation est engagée depuis plusieurs années, et la recherche accrue de rentabilité exacerbe cette situation aux conséquences désastreuses pour l'emploi. L'intervention de l'État est-elle possible? El Mouhoub Mouhoud : Le vrai problème des politiques publiques est qu'elles interviennent une fois que le choc a eu lieu. Dans un travail sur les bassins d'emploi en France, on a constaté que les interventions se font après coup, par exemple les processus de reclassement des salariés ou…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.