La démocratie en péril

Le titre, sur toute la une de Libération , interpelle. Vous me direz qu'il est fait pour ça. «Ces intellos qui rejettent la démocratie» , foutre, doit y avoir péril en la demeure~! Vu de plus près, quand on déchiffre le surtitre, on s'aperçoit qu'il n'est question que de «démocratie électorale» 1, c'est déjà moins grave, l'expression démocratique ne se réduisant pas, et c'est heureux, à la seule fréquentation des urnes. Quant aux «philosophes» qui la «mettent en cause» , Libé n'en a trouvé que deux à se…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.