9 milliards d’euros

9 milliards d’euros, dont 5,6 milliards pour la branche vieillesse et plus de 4 milliards pour l’assurance-maladie, c’est le déficit prévisionnel pour 2008 publié le 18 juin par la Commission des comptes de la Sécurité sociale. Le gouvernement a largement contribué à plomber les comptes de la Sécu. L’État devait 1,7 milliard d’euros fin 2007, dont 1,45 milliard au titre de la compensation des exonérations de cotisations sociales, a expliqué l’Unsa à la Commission. Ce qui fait que la Sécu a dû s’acquitter…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.