Carte scolaire

«La suppression de la carte scolaire ne va pas améliorer la mixité sociale» , martelaient syndicats d’enseignants majoritaires et parents d’élèves de la FCPE en juillet 2007, quand Xavier Darcos a décidé d’un «assouplissement progressif de la carte» à partir de septembre 2007. «Mais si !», assurait le ministre de l’Éducation, trop content de rendre possible «le libre choix» des établissements. «Mais non !», répète aujourd’hui un rapport réalisé par deux inspecteurs de l’Éducation nationale, Jean-Pierre…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.