« Le coming-out est une politique permanente »

« Épistémologie du placard », d’Eve K. Sedgwick, révolutionna en 1990 la recherche sur les questions sexuelles et de genre aux États-Unis.
Le livre vient de paraître en France, traduit par Maxime Cervulle*.

Eve Kosofsky Sedgwick est jusqu’à présent peu connue en France. Votre préface s’intitule élégamment «Deux ou trois choses que je sais d’Eve». Qui est-elle donc ? Maxime Cervulle : C’est une théoricienne américaine connue pour être, avec Judith Butler et Teresa de Lauretis, l’une des trois queer queens, comme on les appelle souvent aux États-Unis, c’est-à-dire «reines de la “théorie queer” 1». Elles publient en effet, toutes en 1990, les trois textes fondateurs de cette théorie : Gender Trouble pour Butler…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

La peste Zemmour

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.