«Mon vieux Laurent,...

«Ce petit mot pendant le Conseil (où je m’emmerde, si tu savais ! Koukouch fait son intéressant, autant dire qu’on en a pour un moment…), avant d’aller retrouver ma gonzesse au Bristol pour le déjeuner. Je voulais te remercier personnellement : elle est rentrée de Libé enchantée de votre accueil, ma Carlita. Elle balisait un peu avant de venir vous voir, elle craignait le traquenard -- paraît que ça a drôlement renaudé dans la rédac’ quand tes gauchistes (j’vois d’ici la tronche du Marcelle !) ont appris…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.