Entre les murs : Quand un film élève la réflexion

Récompensé à Cannes par la Palme d’or, le beau film de Laurent Cantet « Entre les murs » sort au cinéma alors qu’un vaste débat sur l’école agite la société. Cette œuvre y participe, suscitant des réactions contrastées.

Un dossier à lire dans notre rubrique Culture .

Lui, c’est M. Marin, la trentaine, professeur de français dans un collège de l’est parisien. Eux, ce sont les ­élèves d’une quatrième du même collège, entre 13 et 15 ans, ses élèves pour quelques heures par semaine, et pour une année scolaire. Les murs du titre sont ceux de l’établissement, mais surtout ceux de la classe, où se déroule l’essentiel du film, autrement dit du face-à-face, de la confrontation. Le mot n’est pas trop fort, confrontation, à entendre davantage dans son acception sportive que…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.