Fusion dangereuse

Le nouvel organisme issu de la fusion de l’ANPE et de l’Unedic, chargé du suivi et de l’indemnisation des chômeurs, ne porte toujours pas de nom, mais son instance nationale provisoire a présenté ses projets d’ « offre de services ». L’ANPE-Unedic veut « répondre aux attentes de ses clients » demandeurs d’emploi et aux entreprises en proposant « un saut qualitatif » afin d’ « accélérer le retour à l'emploi » . Ce langage digne d’une entreprise privée à la recherche de compétitivité figure dans le document…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.