Haïti dans la tourmente

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


haiti dans la tourmente - photographie signée belizaire/AFP de haiti dévasté par le passage des ouragans
Belizaire/AFP

Fay, Gustav, Hanna, Ike : Haïti, qui n’a pas besoin de ça pour se convaincre que les choses vont mal, s’est trouvée sur le chemin des quatre derniers ouragans et tempêtes tropicales (ici, à Port-au-Prince), qui ont frappé, avec une violence rare, en moins de trois semaines. Joséphine a l’air de s’en désintéresser, mais la saison cyclonique n’est pas finie. On compterait déjà quelque 600 morts et des centaines de milliers de sinistrés. Pour la première fois, une étude (parue dans Nature) met en évidence ce que les modèles prédisaient : le dérèglement climatique entraîne une augmentation de la fréquence des cyclones forts (avec des vents de plus de 300 km/h). Avec 1 ° C de plus sur les océans, leur nombre passerait en moyenne de 13 à 17, soit un tiers de plus. C’est particulièrement flagrant dans l’Atlantique Nord.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.