Le fantasme des enfants convenables

Pour prolonger le dossier de « Politis » sur la bioéthique,
le biologiste et membre de la Fondation Sciences citoyennes Jacques Testart explore le « panier bioéthique cuvée 2008 » pour en tirer le sujet qui lui paraît le plus grave : le risque de sélection des embryons.

Qui décide des thèmes dignes d’alimenter la bioéthique à chaque moment ? Pendant les années qui ont suivi la naissance de la brebis Dolly (1996), le sujet grave fut le clonage humain. Pourtant, aucun lobbyiste sérieux ne proposait le recours à cette façon périlleuse, simpliste et indigne de reproduire les humains ! Seuls quelques charlatans comme le gynécologue romain Antinori et l’extraterrestre Raël y trouvèrent matière à publicité. Exit le clonage reproductif, le sujet grave de l’heure est la «…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Marlène Schiappa au tribunal

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Poutine, une aubaine pour Washington

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.