L'épargne a ses alternatives

Parler d’épargne en pleine tourmente financière soulève de multiples questions. Ces circuits de financement sont en effet mis en cause dans une économie financiarisée jusqu’à la caricature. Où vont ces placements ? Il est bien difficile de le savoir. Même parés d’éthique, les fonds qui gèrent ces investissements ont une vision de court terme, déconnectée des préoccupations des citoyens. Et les banques cultivent volontiers l’opacité. Les circuits financiers sont nomades et quasiment intouchables. Et quand…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.