« Moins de service public et moins de démocratie »

La mise en place des futures agences régionales de santé fait craindre aux syndicats une mainmise de l’État sur le système de soins, prélude à sa privatisation.

À quoi ressembleront les nouvelles agences régionales de santé (ARS), qui devraient voir le jour en 2010 ? La volonté affichée par la ministre de la Santé est de mettre en place une meilleure répartition de l’offre de soin sur le territoire en renforçant le pouvoir de l’État dans ces futures agences. Mais, au vu des émois provoqués par cette mesure phare du projet de loi « Hôpital, patients, santé, territoires », le texte devrait encore évoluer. Roselyne Bachelot a ainsi tenté, la semaine dernière, de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.