« Non à l’alliance avec Cohn-Bendit et Hulot »

Porte-parole de la campagne Bové en 2007, membre des collectifs unitaires
pour une alternative
au libéralisme, Yves Salesse* dénonce ici
le rapprochement ébauché au cours
de la récente université d’été des Verts.

Aux « Matins de France Culture », le 9 septembre, Daniel Cohn-Bendit a indiqué que son projet de liste commune largement ouverte, notamment avec les amis de Nicolas Hulot et José Bové, était en bonne voie. Le contenu de l’accord serait réglé pour l’essentiel. Relevons quelques-uns de ses propos, notés au vol. Aucune surprise. Mais il est intéressant qu’ils soient tenus dans ce contexte. Cohn-Bendit a rappelé son combat pour l’ouverture au marché du secteur de ­l’énergie et a promis de combattre une gauche…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.