Récession = décroissance ?

«Les prévisions sont difficiles, surtout lorsqu’elles concernent l'avenir. » L’actualité confirme l’aphorisme de Pierre Dac. En mai dernier, la ministre de l’Économie Christine Lagarde pouvait « jubiler » à l’annonce de la croissance au 1er trimestre 2008 (+0,6 %) mais le chiffre du 2e trimestre (-0,3 %) est venu refroidir cet enthousiasme absurde, d’autant plus que le premier trimestre a été revu en baisse, à 0,4 %. Fin 2007, le gouvernement annonçait une fourchette « entre 2 et 2,5 % » , et l’OFCE…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.