Condamnation électrique

SMP Technologies, distributrice en France du très décrié pistolet à décharge électrique de 50 000 volts Taser, a été déboutée de l’ensemble de ses demandes et « condamnée aux dépens » contre le Réseau d’alerte et d’intervention pour les droits de l’homme (Raidh), le 27 octobre 2008. Le Raidh entend « intensifier sa campagne » intitulée « Non au Taser » auprès des maires et des parlementaires, et lancer une initiative afin de « dénoncer l’instrumentalisation de la justice par des entreprises privées visant…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents