« La résistance plus que le talent »

Winshluss, alias Vincent Paronnaud, est une grande figure de la BD alternative. « Pinocchio », sélectionné pour le festival d’Angoulême, le prouve. Grinçant et touchant, à l’image de son auteur.

Zéro plus zéro égal ? La tête à Paronnaud. D’ailleurs, peu la connaissent, cette tête de dessinateur allègrement nihiliste. Et pourtant… Bien plantée sur ses épaules, pas grosse pour un sou, elle a gravi les marches de Cannes jusqu’au Prix spécial du jury. C’était en 2007 : avec les honneurs du public, Persépolis recevait ceux du festival. Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud, les réalisateurs, quittaient un instant la bande dessinée alternative pour les feux de la rampe. Deux ans après, Angoulême remet le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.