Science et société, enfin le dialogue !

Les sciences et les technologies sont au cœur du processus industriel et consumériste. Donc du capitalisme. Mais, si surprenant que cela puisse être, le mouvement altermondialiste ne s’est en jamais vraiment préoccupé. Des poussées d’urticaire le grattouillent quand on aborde les OGM ou la brevetabilité du vivant, et une montée des préoccupations écologiques est indéniable. Mais à cela une raison : ces sujets touchent de près le monde paysan, politisé et organisé, qui pratique depuis les années 1960 la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.