Un Président mal informé

Participant au colloque « Nouveau monde, nouveau capitalisme », Nicolas Sarkozy a fait l’éloge du capitalisme, ignorant ses alternatives.

C’est Pascal Lamy en personne, le directeur général de l’Organisation mondiale du commerce, qui, lors du très médiatique colloque « Nouveau monde, nouveau capitalisme », le 8 janvier à Paris, fit la remarque : « L’ordre du jour ne comporte pas l’examen d’alternatives au capitalisme. » En guise de « discours de l’avenir » , Nicolas Sarkozy y a en effet martelé que « la crise du capitalisme financier n'est pas la crise du capitalisme. » « Le remède à la crise n'est pas l'anticapitalisme. La crise appelle à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.