Abattre le capitalisme

Le journaliste écologiste Hervé Kempf livre un démontage en règle du système économique.

«Pour sauver la planète, sortez du capitalisme. » Cette affirmation, titre du dernier essai d’Hervé Kempf, ne risque pas d’être évoquée, même sous forme d’interrogation, lors du sommet du G20 à Londres le 2 avril. Pour sauver la planète – c’est l’ordre du jour, l’air de rien –, il sera éventuellement question de réformer le capitalisme. Une attitude aux antipodes du propos de Kempf, d’une franchise brute. Pas de théorie alambiquée, mais des faits reliés pour fouailler les entrailles de la bête blessée : il…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Macron, l’Europe et Poutine

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.