Eric Besson et le délit de solidarité : La loi et la jungle

Contrairement à ce qu’affirme Éric Besson, il existe bien
un « délit de solidarité »
à l’encontre des militants
et des familles qui défendent les sans-papiers.

En 1987, Gary Hart, candidat à la nomination démocrate pour l’élection présidentielle aux États-Unis, mettait les journalistes au défi de prouver la liaison adultère que la rumeur lui prêtait. Aussitôt, la presse publiait une photographie qui mettait un terme à sa campagne. Aujourd’hui, Éric Besson évoque Gary Hart, non pas du fait de ses confidences conjugales ( « en ce moment, ça tangue un peu dans le couple » ), mais depuis qu’il a mis au défi les associations de prouver l’existence d’un « délit de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents