La prévention renvoyée de l’école

En dépit d’une trève dûe à la mobilisation du monde de l’éducation, la suppression des Réseaux d’aides spécialisées aux enfants en difficulté est bel et bien programmée.

Un semblant de trêve : c’est tout ce que la mobilisation du monde de l’éducation a obtenu face au démantèlement forcé des Réseaux d’aides spécialisées aux enfants en difficulté (Rased). En janvier, les 9 000 postes qui devaient être supprimés sur trois ans à partir de l’automne prochain ont été partiellement rétablis, mais ce recul ne freinera pas le ministre de l’Éducation nationale dans sa quête obsessionnelle d’économies. Sa stratégie est désormais de laisser mourir les Rased à petit feu. « Xavier…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.