Dossier : Le don, un marché qui rapporte

L’utopie d’un capitalisme éthique

« Nous en étions arrivés à un point où la question était : quelle est la prochaine étape ? Payer les emprunteurs pour qu’ils souscrivent des prêts ? » C’est ainsi que David Sambol, le président de Countrywide Financial, leader américain des crédits hypothécaires, décrit l’euphorie qui régnait au cours des mois qui précédèrent la débâcle de 2007. Il faut dire qu’au sein de cette institution, les dirigeants voyaient dans le relâchement des critères de crédit et l’expansion tous azimuts du marché des prêts…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.