Dossier : La tribu des supporters

Gentlemen contre hooligans

Si l’Angleterre a longtemps connu des violences lors des matchs, la restructuration des stades et le prix des places ont imposé un autre type de spectateur. Sans passion.

Le football anglais a beaucoup évolué depuis les années 1980. Du côté des supporters, le changement principal, c’est l’embourgeoisement. La raison principale est simple : le prix des places. Pour la saison 1989-1990, le prix moyen d’une place à Old Trafford, célèbre stade de Manchester United, s’élevait à 4,71 livres, soit soit une quarantaine de francs. Le prix moyen pour Liverpool était de 5,41 livres, et pour Arsenal, à Londres, où tout est plus cher qu’ailleurs, c’était 6,71 livres. Les places les plus…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.