Dossier : Libres paroles de détenus

Anonyme, proche de détenu

« Le seul témoignage que je m’autorise est : “Je ne témoignerai pas.” Trop peur que ça lui retombe sur le nez ! Qu’il soit en cours de jugement, en attente de transfert, en demande de remise de peine, de baisse de période de sûreté, de semi-liberté, de conditionnelle, si je vous donne quelques précisions, on le retrouvera. Il suffit de voir les problèmes que rencontrent les quelques détenus qui témoignent auprès du contrôleur des prisons. Tout est bon pour un refus à toute demande ! »
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Grève du 13 janvier dans l’Éducation nationale : dans le cortège, le malaise est partout

Sur le vif accès libre
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.