Pauvres valeurs de la République

Liberté, égalité, fraternité, laïcité : ces grands mots recouvrent aujourd’hui
des réalités largement vidées de leur sens originel.

Un malaise pèse sur le débat concernant « l’identité nationale », qui vient d’abord de l’idée même d’« identité nationale ». La grosse ficelle du gouvernement, c’est de donner à croire que celle-ci existe quelque part, comme une nature advenue qu’il faudrait seulement désenfouir et rappeler pour en assumer l’héritage, afin que les choses aillent mieux. La fable paraît simple, avec le bénéfice escompté que les reins et les cœurs en sortiront raffermis. Alors, qu’est-ce qui ne va pas quand l’État bat le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Marlène Schiappa au tribunal

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Poutine, une aubaine pour Washington

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.