On évacue

Le tribunal de grande instance de Paris a ordonné le 2 février l’évacuation des locaux du Fond d’assurance formation des salariés de l’artisanat du BTP (FAF-SAB), occupés par les travailleurs sans papiers en grève depuis le 12 octobre 2009. Dans l’attente d’une expulsion imminente, les innombrables soutiens aux 248 grévistes, parmi lesquelles la CGT, Solidaires, Droits devant ! et tous les partis de gauche, réclament la régularisation de ces sans-papiers et « la fin du règne de l’arbitraire dans…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Debout les festivals !

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.