Une dette sans fin

Le G7 a promis le 6 février d’annuler la dette haïtienne. Mais la mesure semble loin d’être effective.

«Le G7 va annuler les 214 millions de dollars de la dette bilatérale d’Haïti » , déclare Jim Flaherty, le ministre canadien des Finances, au cours d’une réunion du G7 à Iqaluit, ville du Grand Nord canadien, le 6 février. En juin 2008, une déclaration sensiblement identique du G8 avait été communiquée, à la suite d’une lettre de Christine Lagarde exigeant « l’annulation immédiate de la dette d’Haïti » , adressée au Groupe des huit. Deux ans plus tard, un séisme de grande ampleur fait donc ressurgir cette…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.