Abbas Kiarostami : « L'art a besoin d'être vu »

Cannes. Abbas Kiarostami explique les parti-pris qui ont présidé à la réalisation de son film « Copie conforme », analysant notamment la question du regard.

POLITIS : Avec Juliette Binoche à l’affiche et un sujet centré sur le couple, Copie conforme semble plus grand public que beaucoup de vos films… Abbas Kiarostami : Je crois que ce film s’adresse en effet à un public plus large. Les relations homme-femme constituent la préoccupation mentale première de tous les êtres humains. Donc, du moment qu’on traite de la relation amoureuse et de la relation du couple, on est assuré d’avoir un terrain commun de ressentis et de réflexions avec les spectateurs. Sur…

Il reste 93% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.