« Copie conforme » : Boîte à malices

« Copie conforme » relate une histoire de couple d’une grande simplicité tout en invitant à de multiples interprétations.

Même s’il est le premier film qu’Abbas Kiarostami a tourné à l’étranger, avec une star internationale – Juliette Binoche –, et dans une économie de tournage plus classique que ses films précédents, Copie conforme ne constitue pas une rupture. Une inflexion plutôt, dans un parcours artistique jamais prédéterminé, toujours en quête de nouvelles formes, l’un des plus inventifs depuis deux ou trois décennies. Le mouvement général de Copie conforme , à lui seul, est impressionnant : il s’agit d’un glissement…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.