Pas de purge libérale pour les bébés !

Professionnels et parents se mobilisent depuis plus d’un an contre un projet gouvernemental dégradant les modes d’accueil des tout-petits. Le 29 mai, ils seront de nouveau dans la rue. Retour sur une fronde historique.

Nadine Morano, secrétaire d’État à la famille, la croyait « essoufflée » . Mais la mobilisation ne faisait que ­reprendre des forces. Le 6 mai dernier, ils étaient six mille (selon les syndicats) à battre le pavé place de la Bastille, les uns brandissant des poupons embrochés sur des piques, les autres marquant le tempo avec des hochets. Assistants maternels, éducateurs de jeunes enfants, auxiliaires de puériculture, médecins de PMI, ­pédo­psychiatres, personnels d’entretien des structures d’accueil, mais…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.