Biberons interdits (et c’est tout)

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


On n’attendait pas d’excès de cohérence du gouvernement et des députés. Alors que les évidences s’imposent depuis des mois, la France vient enfin d’interdire les biberons contenant du bisphénol (BPA), molécule qui peut conduire à des anomalies et des cancers chez l’enfant (Voir Politis n° 1107.). Mais toujours pas question d’aller plus loin. C’est-à-dire d’interdire le BPA dans les revêtements alimentaires, dont font usage les mères, et qui font passer la molécule dans le lait maternel aussi bien qu’avec un biberon. La majorité UMP a repoussé les amendements du PS Gérard Bapt, et le gouvernement veut attendre 2011, « pour des expertises robustes ».


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.