Idées fausses, vraies questions

Le mouvement Utopia se lance dans l’édition. Ses deux premiers ouvrages balayent les idées reçues sur les
sans-papiers et sur le revenu d’existence, et apportent des propositions concrètes.

Au hasard des conversations de bistrot, les idées préconçues sur les sans-papiers ne sont pas rares. « On accueille toute la misère du monde » , peut-on entendre. « On aide depuis toujours les pays pauvres » , ou encore : « S’ils deviennent tous français, ils vont diluer l’identité nationale »… La liste est longue. Mais, bien souvent, les préjugés sur les sans-papiers, nourris par la peur de l’étranger, ne tiennent pas la route. C’est l’objet d’un des premiers ouvrages des éditions Utopia, prolongement…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.