Disputes et bisbilles à l’UMP

Derrière la lutte engagée entre Jean-François Copé, Xavier Bertrand et François Fillon, c’est le système Sarkozy qui est en cause.

L’UMP fait sa rentrée politique sous le signe de la division. De déclarations fracassantes en propos assassins, les principaux responsables du parti sarkozyste donnent l’impression de s’entre-déchirer, sans que l’on comprenne très bien ce qui les différencie sur le plan politique. « Une victoire de la gauche est possible en 2012 », avertissent François Baroin, Jean-François Copé, Christian Jacob et Bruno Le Maire, dans une tribune publiée, le 4 septembre dans le Figaro. Pour eux, le parti présidentiel est…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.