Un très mauvais choix énergétique

Le plan d’action pour les énergies renouvelables force sur les combustibles d’origine végétale, au risque de dégradations environnementales et sociales.

D’ici à 2020, 10 % d’énergies renouvelables dans les transports : c’est l’objectif du plan d’action national 2009-2020 publié le 24 août, suite d’une directive européenne de 2009. Contributeurs majoritaires : les agrocarburants. Les ONG dénoncent la préférence donnée aux avis des industriels de ces filières, contre la proposition du ministère de l’Écologie de plafonner la pénétration des agrocarburants à 7 %. Au cœur du débat, les conséquences pour les pays du Sud – environnementales (déforestation,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.