Le gros mensonge d’Éric Woerth

Le ministre du Travail affirme que la France est le pays d’Europe le plus généreux en matière de retraite. Rien n’est plus faux, comme le démontrent plusieurs études. Décryptage.

« La France ne peut pas continuer à être le pays d’Europe avec l’âge de départ à la retraite le plus bas. Nous allons donc progressivement passer de 60 à 62 ans d’ici à 2018 » , affirme dans les médias le ministre du Travail, Éric Woerth, sans être repris ni contredit. Et d’ajouter : « La France conservera le système le plus généreux et le plus protecteur d’Europe 1. » Les exemples espagnol et allemand sont convoqués pour montrer qu’on y travaille plus longtemps qu’en France, jusqu’à 65 ans et bientôt 67…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.