Nuages noirs sur l’EPR

Alors que les chantiers des nouveaux réacteurs accumulent les difficultés, des documents confidentiels révèlent à nouveau de graves défauts de conception.

Est-ce le début de la fin pour l’EPR ? La perspective de l’échec commence à se faire jour chez les décideurs industriels, économiques et politiques. Ce réacteur nucléaire nouvelle génération, porté à bout de bras par le président Sarkozy, qui veut en faire un succès commercial à l’exportation, était censé être un parangon de sûreté. Et voilà que des documents confidentiels communiqués de manière anonyme au Réseau sortir du nucléaire jettent un sérieux doute sur la crédibilité de l’argumentaire principal de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.