« La mobilité sociale sera limitée »

Maître de conférences en philosophie à l’université de Leeds, Alix Cohen revient sur les manifestations étudiantes qui secouent l’Angleterre et alerte sur la dégradation des conditions d’études et d’enseignement.

Politis : Depuis le 10 novembre, les étudiants manifestent dans plusieurs villes contre l’annonce d’une hausse spectaculaire des droits d’inscription à l’université 1. Des mouvements de cette ampleur, avec des débordements, sont-ils fréquents ? Alix Cohen : La plupart sinon toutes les universités du Russell Group (les vingt plus prestigieuses universités de Grande-Bretagne) ont l’intention d’établir des droits d’inscription à 9 000 livres, et non à 6 000. C’est le seul moyen pour elles de couvrir leurs…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Appel pour les marches des libertés samedi 28 novembre partout en France

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Adieu « Che » Maradona

Monde accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.