Un tramway nommé délire

Les Verts de Châtillon n’en démordent pas : le Translohr, un tramway sur pneumatiques de fabrication française, qui doit équiper la ligne T6 en construction entre Châtillon-Montrouge et Viroflay est « une aberration technologique et financière » . Début janvier, un sévère déraillement du Translohr de Clermont-Ferrand vient étayer leurs critiques. Les galets de guidage de la motrice de ce tram sur pneus ont quitté le rail, et elle s’est retrouvée en travers de la plate-forme. Et il y a des précédents ! En…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ce que révèle l’affaire des sous-marins

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.